Rechercher
  • Célia Bugniot

Les meilleures solutions d'essayage virtuel pour le e-commerce de mode


Il y a deux semaines le géant américain du retail Walmart a annoncé le rachat de la start-up Zeekit, spécialisée dans l'essayage virtuel. C'est un événement dans le monde du retail, qui vient conforter l'ambition de Walmart de renforcer son offre mode.


Le géant américain a annoncé son objectif d'utiliser la technologie de Zeekit en priorité sur ses propres sites, pour ses marques propres ainsi que celles qu'il distribue comme Levi Strauss, Sofia Jeans, Free Assembly etc.


Mais qu'est-ce que l'essayage virtuel, comment ça marche et comment le mettre en place? Avec le retrait de Zeekit du marché, quelles alternatives existent?


L'essayage virtuel, pour essayer les vêtements sur internet

La cabine d'essayage virtuelle

Quand on achète des vêtements en ligne, le principal point d'hésitation est bien entendu qu'on ne peut pas essayer les vêtements. D'après un sondage réalisé par Veesual en 2021, "je ne suis pas sûre que le vêtement rende bien sur moi" est la principale raison avancée par les utilisateurs pour justifier le fait de ne pas convertir.


Les modules d'essayage virtuel visent à réduire cette hésitation en rendant l'expérience client online plus proche de celle du shopping en magasin. Il existe plusieurs types de technologie d'essayage virtuel, mais toutes suivent les mêmes principes.


Comment essayer des vêtements en ligne?

Pour remplacer le passage en cabine d'essayage, il faut pouvoir reproduire comment le vêtement va rendre sur soi. Pour cela, les solutions d'essayage virtuel utilisent une combinaison de technologies de pointe pour simuler le rendu des vêtements avec une qualité photoréaliste.


La visualisation se fait soit sur une photo du consommateur lui-même (le client uploade sa photo), soit sur un avatar virtuel (le client détermine son "double virtuel" en sélectionnant ses mensurations, sa couleur de peau...), soit sur une photo de mannequin (le client choisit parmi une liste de mannequins celui qui lui ressemble le plus).


Voir les vêtements sur un mannequin qui me ressemble, une expérience client innovante

Lorsque nous avons demandé à des clients de sites e-commerce de mode quelle expérience client innovante leur parait la plus intéressante, ils ont plébiscité la possibilité de visualiser les vêtements sur un mannequin qui leur ressemble, devant la possibilité de voir les vêtements sur une photo d'eux-même.


Cette expérience d'essayage virtuel offre en effet plusieurs avantages:

  • Elle offre une expérience client fluide: en quelques clics on obtient la visualisation souhaitée, sans interruption dans le parcours client.

  • Elle évite toute question liée à la sécurité des données personnelles, puisque le consommateur ne partage ni photo ni données biométriques.

  • Enfin, elle permet de garantir une qualité d'image (luminosité, contraste...) parfaite, indépendamment des talents de photographes des utilisateurs!

Ainsi en 2020, le site e-commerce anglais ASOS a mis en place avec Zeekit une solution d'essayage virtuel appelée "See My Fit" permettant de visualiser les robes sur pas moins de 16 mannequins différents avec des tailles allant du 34 au 48.


L'essayage virtuel, une opportunité pour le e-commerce de mode

L'essayage virtuel, une solution pour augmenter la conversion

D'après une étude universitaire mené par une équipe de spécialistes de la diversité dans la mode, l'intention d'achat augmente de plus de 200% lorsque les clients voient les produits portés par des mannequins qui leur ressemblent.


Ça parait normal: en visualisant les vêtements sur une image proche de la leur les clients sont plus confiants sur ce que le produit va rendre sur eux. Ils se projettent mieux et achètent plus en confiance.


Mettre en place un module d'essayage virtuel est donc un outil pour augmenter la conversion sur les sites e-commerce de mode.


L'essayage virtuel pour faire diminuer les retours

Grâce à la cabine d'essayage virtuel, les clients peuvent visualiser les vêtements sur un mannequin qui leur ressemble. Ils sont donc moins susceptibles de se tromper dans leur achat, que ce soit en termes de taille, de couleur ou de coupe.


Donner confiance aux clients dans leur achat permet aussi de lutter contre le size sampling, cette pratique qui consiste à commander le même article en plusieurs tailles pour renvoyer celles qui ne conviennent pas.


Avec l'essayage virtuel, les marques de mode peuvent donc améliorer leur marge en réduisant les taux de retours.


L'essayage virtuel pour développer le cross sell

La cabine d'essayage virtuel permet également aux clients d'essayer plusieurs vêtements en même temps pour tester un look, un assortiment ou une tenue complète.


La marque Tommy Hilfiger a ainsi mis en place en 2020 un module de cabine d'essayage virtuel sur sa home page, pour permettre aux clients de tester des looks en mode "mix and match".


En aidant les clients à se projeter avec une tenue complète, la marque encourage les clients à acheter tout le look, et donc à augmenter la valeur du panier moyen.

L'essayage virtuel est donc également un outil pour augmenter le cross-sell.



Les différentes technologies d'essayage virtuel

Vous souhaitez mettre en place une solution d'essayage virtuel sur votre site e-commerce? Il existe plusieurs technologies possibles, en voici un aperçu:


Les solution d'essayage virtuel utilisant la 3D

Certaines solutions utilisent la modélisation 3D pour permettre la visualisation des vêtements sur un avatar.


C'est le cas par exemple de la société anglaise Metail. A partir des patrons 3D utilisés par les équipes design des marques pour la fabrication des produits, sa solution recrée une modélisation 3D du vêtement qui sera ensuite adaptée sur une silhouette 3D grâce à des outils de simulation physique.


Cette solution est prometteuse mais nécessite pour la marque d'avoir accès à des patrons 3D de tous ces produits, une pratique qui se développe dans certains grands groupes mais reste encore coûteuse.


L'essayage virtuel en réalité augmentée

Plusieurs marques de luxe ont récemment présenté des applications gamifiées permettant d'utiliser la réalité augmentée pour essayer virtuellement des produits.


C'est le cas de Gucci, qui a mis en place sur son application mobile un module permettant "d'essayer" des sneakers en live.


Snapchat a également récemment révélé un partenariat avec Farfetch permettant aux utilisateurs d'ajouter à leurs vidéos une sélection de vestes de la marque Off White.


Ces applications sur le mode du filtre AR sont intéressantes en particulier à titre d'opération marketing. Mais au delà de l'intérêt de gamifier l'essayage, elles posent quelques questions en termes de qualité et de fiabilité du rendu des vêtements.


L'essayage virtuel grâce à l'IA générative

Il existe depuis quelques années un nouveau champ du deep learning permettant de recréer instantanément des images pixel par pixel avec des résultats photoréalistes: l'IA générative.


Cette technologie de rupture a de nombreuses applications. Elle est particulièrement intéressante pour les modules d'essayage virtuel puisqu'elle permet de créer de manière fiable et photoréaliste des centaines (ou des milliers)d'images de vêtements portés par différents mannequins.


Chez Veesual, nous avons entraîné nos algorithmes sur plusieurs millions de paires d'images de vêtements seuls et vêtements portés. Nos modèles sont donc capables de prédire avec fiabilité le rendu d'un vêtement sur n'importe quel mannequin.


Grâce à cette technologie, notre plugin e-commerce Model Try On permet de créer une expérience d'essayage virtuel à partir des images existantes de la marque, sans que celle-ci ait besoin de mettre en place à des process complexes de scan 3D ou de modélisation des vêtements.



Pour en savoir plus sur Model Try On et sur nos solutions d'essayage virtuel, n'hésitez pas à nous écrire: contact@veesual.ai

2 vues0 commentaire