✨ Veesual lève 5 millions d'euros pour accélérer sa croissance en France et aux Etats-Unis ✨ En savoir plus

Partager
LinkedinFacebookX
Temps de lecture 5 mins
03/10/2023

Mythe n°1 : L'essayage virtuel n'est pas réaliste, car on ne peut pas réellement essayer les vêtements.

Dans le secteur du commerce électronique de la mode, l'essayage virtuel est devenu une fonctionnalité incontournable, mais il reste un sujet controversé pour certains.
Dans une série d'articles, nous allons démystifier les mythes qui entourent l'essayage virtuel. Le premier est que l'essayage virtuel est inefficace parce qu'il n'offre pas une véritable expérience d'essayage.
Rappelons tout d'abord que les clients du commerce électronique sont ceux qui se rendent rarement, voire jamais, dans les magasins physiques, pour un certain nombre de raisons : manque de temps, absence d'attrait pour l'attente en magasin, en particulier pour les files d'attente dans les cabines d'essayage.
Les marques doivent pouvoir s'adapter à ces clients, car le besoin reste le même : acheter des vêtements.
Et, comme dans un magasin physique, cet achat est basé sur plusieurs aspects et questions : "est-ce que ça me va", "est-ce que ça me plaît", "avec quoi ça irait"...
L'expérience d'essayage virtuel répond à ces questions en reproduisant le plus fidèlement possible la cabine d'essayage d'un magasin physique.

I. Comment fonctionne le fitting virtuel et quels sont ses avantages ?

Beaucoup pensent que le fitting virtuel manque de précision et de réalisme, mais il est essentiel de garder à l'esprit qu'il s'appuie sur des technologies avancées telles que l'intelligence artificielle (IA), la réalité augmentée ou d'autres algorithmes de pointe, offrant des expériences plus proches que jamais de la réalité.

1) Technologies d'adaptation virtuelle : 3D, réalité augmentée, IA générative

Il est important de comprendre le fonctionnement de l'essayage virtuel afin de briser les idées préconçues sur le sujet. Les technologies les plus populaires pour mettre en place des expériences d'essayage virtuel sont les suivantes :

  • 3D: il s'agit de la création d'avatars numériques en 3D basés sur les mesures des consommateurs (taille, poids, morphologie...) ainsi que de la modélisation en 3D des vêtements pour donner aux consommateurs une vue à 360° de l'apparence des vêtements. Ce type de technologie est plus répandu parmi les marques de luxe, en raison de son coût relativement élevé.

La marque Hugo Boss a utilisé cette technologie pour intégrer une solution d'essayage virtuel pour ses clients sur son site web.

  • IA générative: cette technologie est un algorithme entraîné à recréer instantanément des images, pixel par pixel, donnant un résultat fiable et photoréaliste. Cette technologie est particulièrement intéressante pour l'essayage virtuel, car elle permet de créer des milliers, voire des millions d'images de vêtements portés par différents mannequins.

L'expérience lancée par Veesual pour le Gemo est basée sur cette technologie.

  • La réalité augmentée: il s'agit de superposer des vêtements sur une image, ou en temps réel sur le corps, à l'aide de filtres AR par exemple. Cette technologie a un objectif de gamification, ce qui peut être un biais utile pour les marques.

La marque Havaianas a utilisé la réalité augmentée pour sa collection de tongs.

2) Le fitting virtuel offre plusieurs avantages

Que ce soit du côté du client ou de la marque, l'essayage virtuel offre plusieurs avantages.

D'une part, les clients gagnent du temps en essayant virtuellement des vêtements sans quitter leur domicile, ce qui leur évite de se rendre dans un magasin.

De plus, l'expérience d'achat en ligne devient plus simple car les problèmes de taille sont résolus. Les consommateurs peuvent acheter en toute confiance, sans se soucier de l'aspect des vêtements.

Du côté des marques, en plus d'être une source de différenciation, l'essayage virtuel augmente les conversions. Des études ont montré que l'intention d'achat augmente de 200 % lorsque les consommateurs voient des vêtements portés par des mannequins qui leur ressemblent.

Cette intention d'achat se justifie par le fait que, comme les consommateurs sont en mesure de visualiser les vêtements, ils sont plus confiants quant à l'aspect et au toucher du produit.

Les essayages virtuels contribuent également à réduire le coût des retours, et donc les coûts opérationnels, car les clients achètent de manière plus réfléchie (en choisissant les bonnes tailles et les bons styles).

Enfin, il améliore la connaissance des clients grâce aux données collectées, ce qui aidera les marques à adapter leurs produits en conséquence.‍

II. Veesual : l'essayage virtuel sur des mannequins

1) Expériences Mix&Match et Switch Model

Veesual développe des expériences Ecommerce augmentées pour les marques de mode.

La première expérience, appelée "Mix&Match", permet aux consommateurs de composer leurs propres looks en assemblant des hauts, des bas, des vestes et des accessoires. Ils peuvent également parcourir les collections des marques à partir de la même page.

L'expérience "Switch Model" permet aux consommateurs de choisir le mannequin auquel ils s'identifient, en fonction de la morphologie, de la taille, de l'origine, de la couleur des cheveux, etc.

L'objectif du Switch Model est de visualiser le même vêtement sur différents modèles, ce qui facilite la comparaison des coupes et des tailles.

Ces deux expériences Veesual permettent aux marques d'offrir à leurs clients des expériences d'achat dynamiques, attrayantes et personnalisées, dans le but de maintenir le même niveau de qualité que dans les magasins physiques.

2) Des expériences qui boostent les KPIs des marques

Veesual a mis en place ses expériences avec un certain nombre de marques, dont La Redoute, Gémo et Jules. Chacune de ces marques a choisi Mix&Match et Switch Model dans plusieurs collections, qu'il s'agisse de maillots de bain, de costumes ou de prêt-à-porter homme/femme... Pour chaque expérience, les objectifs étaient la découverte du produit, l'inclusion, l'engagement du client et la conversion.

Les différentes expériences ont permis d'identifier des indicateurs de performance clés très intéressants.

Une comparaison de l'engagement des clients entre ceux qui vivent l'expérience et ceux qui suivent un parcours classique a montré un taux d'engagement de +60% pour les marques.

Cet engagement est d'autant plus marqué par le nombre de tenues créées par les consommateurs avant leurs achats (plusieurs centaines de milliers pour chaque marque).

En termes de business et de ROI, une augmentation des taux de conversion et des paniers moyens a été constatée (ex : La Redoute +1 pt de taux de conversion sur la collection bain et un taux de conversion avoisinant les 60% dans le prêt-à-porter).

Ces différents indicateurs montrent la pertinence d'une expérience d'achat enrichie et l'importance pour les marques de mode de dynamiser leur parcours client.

RESSOURCES

Découvrez notre nouvel article

Photo d'équipe
Technology
17/04/2024

Veesual lève 5 millions d'euros

Nous sommes ravis d'annoncer que AVP et Techstars se joignent à notre aventure chez Veesual. Ce développement passionnant marque une étape importante alors que nous visons à devenir un leader mondial dans les technologies de génération d'images alimentées par l'IA pour la mode.

Achat en ligne
27/03/2024

Pourquoi la personnalisation fait-elle la différence dans la fashion e-commerce?

De nos jours, le commerce électronique de la mode est un secteur très compétitif, avec des clients de plus en plus exigeants. Les marques de mode doivent trouver des solutions pour se démarquer, accroître leurs performances et satisfaire leurs clients.

03/10/2023

Mythe n°1 : L'essayage virtuel n'est pas réaliste, car on ne peut pas réellement essayer les vêtements.

Dans le secteur du commerce électronique de la mode, l'essayage virtuel est devenu une fonctionnalité incontournable, mais il reste un sujet controversé pour certains. Dans une série d'articles, nous allons démystifier les mythes qui entourent l'essayage virtuel. Le premier est que l'essayage virtuel est inefficace parce qu'il n'offre pas une véritable expérience d'essayage. Rappelons tout d'abord que les clients du commerce électronique sont ceux qui se rendent rarement, voire jamais, dans les magasins physiques, pour un certain nombre de raisons : manque de temps, absence d'attrait pour l'attente en magasin, en particulier pour les files d'attente dans les cabines d'essayage. Les marques doivent pouvoir s'adapter à ces clients, car le besoin reste le même : acheter des vêtements. Et, comme dans un magasin physique, cet achat est basé sur plusieurs aspects et questions : "est-ce que ça me va", "est-ce que ça me plaît", "avec quoi ça irait"... L'expérience d'essayage virtuel répond à ces questions en reproduisant le plus fidèlement possible la cabine d'essayage d'un magasin physique.