✨ Veesual lève 5 millions d'euros pour accélérer sa croissance en France et aux Etats-Unis ✨ En savoir plus

image d'une femme faisant du shopping
Awa Traoré
Content creator
Partager
LinkedinFacebookX
Temps de lecture 4 mins
29/03/2023

Comment doivent investir les marques de mode ?

Comme toutes entreprises, les marques de mode doivent aussi faire face au ralentissement économique.
Elles doivent proposer les meilleurs produits pour se démarquer, mais surtout investir dans les bonnes technologies pour augmenter leur croissance.

Les marques doivent se focaliser sur des projets à fort ROI

Décider dans quelle technologie investir peut s’avérer difficile en ces temps où les innovations sont à foison, mais il est important que les marques investissent dans des projets avec un réel rendement en termes de KPI’s et de ROI.
Dans l'article de Business of Fashion, Elza Berry, fondatrice de Vendome Global Partners, déclare qu'il y a "une prise de conscience aujourd'hui que les marques doivent vraiment être rentables". Selon elle, les marques doivent privilégier la rentabilité en utilisant des outils permettant d' augmenter les taux de conversion et le panier moyen.Aujourd'hui, les marques de mode peuvent investir à plusieurs niveaux : essayage virtuel, recommandation de taille, recherche visuelle, recommandation de look...

Cependant, vouloir tout essayer peut s'avérer coûteux, voire impossible et c'est ce que souligne Juan Manuel Gonzalez, fondateur de G&Co (société de conseil) dans l'article de Business of Fashion "ce qui tue les entreprises, c'est de vouloir se concentrer sur trop d'initiatives". Il s'agit donc de prioriser les investissements en tenant compte des objectifs à court et long terme, de l'impact des investissements sur la stratégie globale de l'entreprise et de leur ROI.

L’expérience client : le nouveau créneau sur lequel les marques doivent investir

1) L’e-commerce, un fort potentiel pour les marque de mode

Selon la Fevad, le chiffre d’affaires du e-commerce dans le monde représentait 4.938 milliards de dollars en 2021, un chiffre qui a continué à augmenter en 2022.

En France, 147 milliards ont été dépensés en ligne, la mode étant toujours le premier secteur d’achat en ligne pour 60% des acheteurs.

Au vu de ces données et du potentiel du secteur de l’e-commerce, les marques de mode devraient recentrer leur stratégie d’investissement sur les clients (expérience d’achat, produits, relation client…) afin de continuer à augmenter leurs revenus.

Aujourd’hui, certaines marques de mode sont à l’affût des dernières innovations pour tenter de répondre à l’un des défis majeurs de leur secteur : l’engagement client en e-commerce.

Des marques comme Balenciaga, Louis Vuitton ou encore Burberry, ayant compris la valeur d’une expérience innovante pour les clients, ont surfé sur la tendance des Métavers et des NFT pour se positionner.

Si ces nouveaux concepts sont jugés trop spéculatifs, quant à la certitude de leur efficacité et de leur rentabilité, d’autres solutions moins risquées et moins coûteuses existent.

Veesual développe une solution appelée Mix&Match, qui permet aux marques de mode de proposer une nouvelle expérience e-commerce à leurs clients.

Grâce à cette expérience, les clients ont la possibilité de choisir un mannequin auquel ils s’identifient et de créer des outfits directement sur ce mannequin.

2) Mix&Match : l’expérience qui combine innovation et rentabilité

En plus de dynamiser l’e-commerce, le Mix&Match a un réel impact sur les performances business des marques de mode (acquisition, conversion, panier moyen, retours…).

Le but de tout e-commerçant est d’engager ses clients, les retenir son site web et faire des ventes.
Le Mix&Match aide les marques à atteindre ces objectifs, en redonnant le pouvoir aux clients.

En effet, en leur laissant le choix des mannequins, les clients s’approprient plus facilement les produits et leur intention d’achat se voit augmenter. De plus, en ayant la possibilité de naviguer sur toutes les collections et de composer leurs propres looks en ligne, les clients achètent plus de produits ce qui augmente le panier moyen.
Un des défis de l’e-commerce est le retour après achat. Selon une étude menée par Statista, on constate en 2022, un taux de retour e-commerce moyen de 39% en France, 49% pour les États-Unis, 42% pour l’Espagne, 73% pour l’Inde et 49% pour l’Angleterre.

Ces retours sont principalement liés à un problème de taille dans le secteur de la mode. Avec l’option “Switch Model” de Veesual, les marques anticipent les besoins des clients en termes de visualisation lors de l’achat. En proposant des mannequins de morphologies et de tailles différentes sur le site e-commerce, les clients sont aidés dans leurs choix et le risque de retour est diminué.

Vous souhaitez offrir à vos clients une nouvelle expérience d’achat ?

Contactez nous à hello@veesual.ai.

RESOURCES

Discover our new article

Photo d'équipe
Technology
17/04/2024

Veesual lève 5 millions d'euros

Nous sommes ravis d'annoncer que AVP et Techstars se joignent à notre aventure chez Veesual. Ce développement passionnant marque une étape importante alors que nous visons à devenir un leader mondial dans les technologies de génération d'images alimentées par l'IA pour la mode.

Achat en ligne
27/03/2024

Pourquoi la personnalisation fait-elle la différence dans la fashion e-commerce?

De nos jours, le commerce électronique de la mode est un secteur très compétitif, avec des clients de plus en plus exigeants. Les marques de mode doivent trouver des solutions pour se démarquer, accroître leurs performances et satisfaire leurs clients.

03/10/2023

Mythe n°1 : L'essayage virtuel n'est pas réaliste, car on ne peut pas réellement essayer les vêtements.

Dans le secteur du commerce électronique de la mode, l'essayage virtuel est devenu une fonctionnalité incontournable, mais il reste un sujet controversé pour certains. Dans une série d'articles, nous allons démystifier les mythes qui entourent l'essayage virtuel. Le premier est que l'essayage virtuel est inefficace parce qu'il n'offre pas une véritable expérience d'essayage. Rappelons tout d'abord que les clients du commerce électronique sont ceux qui se rendent rarement, voire jamais, dans les magasins physiques, pour un certain nombre de raisons : manque de temps, absence d'attrait pour l'attente en magasin, en particulier pour les files d'attente dans les cabines d'essayage. Les marques doivent pouvoir s'adapter à ces clients, car le besoin reste le même : acheter des vêtements. Et, comme dans un magasin physique, cet achat est basé sur plusieurs aspects et questions : "est-ce que ça me va", "est-ce que ça me plaît", "avec quoi ça irait"... L'expérience d'essayage virtuel répond à ces questions en reproduisant le plus fidèlement possible la cabine d'essayage d'un magasin physique.